10.01.2015

Nos faces cachées - Amy Harmon

Date de parution: 22 Janvier 2015.
Edition: Robert Laffont.
Prix: 18 €
Pages: 434
VF

Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu'aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l'on retrouve en couverture des romances, et c'est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu'à ce qu'il ne le soit plus...Nos faces cachées nous conte l'histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C'est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d'identités perdues. L'histoire de l'amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l'histoire de l'amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l'histoire d'une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d'un héroïsme qui dépasse sa propre
                                                                                                   définition. 


"Les livres te permettent d'être qui tu veux, de ne plus être toi même pendant un moment."


Je préfère l'admettre dès la première ligne de cet article.
J'ai pleuré (bon d'accord, c'est la 2ème ligne).

Ce fut une lecture très touchante, que soit au niveau de l'histoire, des personnages ou de la force que le livre dégage.

Au départ, Ambrose est un personnage assez mystérieux, on n'en sait très peu sur lui et sur ce qu'il pense, il a en quelques sortes deux visages : un qu'il montre en public et l'autre dans les lettres qu'il écrit. Si les lettres avaient été inconnues, je n'aurais jamais pensé que ce type de garçon, au physique baraqué, fou de sport, pouvait écrire de telles choses. Vous vous dites sûrement en levant les yeux "stéréotype", oui, je m'en rends bien compte. Il ne faut pas se fier aux apparences pas vrai ?

Je comprends réellement l'engouement et les sublimes critiques que le livre a déjà reçu. En effet, je ne peux que les confirmer. Amy Harmon peut être fière d'elle et de l'oeuvre qu'elle a réussi à créer. Cet auteur a mis la barre très haute. En plus de sa plume très fluide, elle parvient à nous faire passer par beaucoup d'états : du rire aux larmes, de l'amour à l'angoisse.

Les trois personnages principaux ont une force incroyable et un immense courage. De plus, ils nous montrent que l'amour dépasse la limite de l'apparence, que ça bien au-delàs. Que l'apparence intérieure compte tout autant. L'amour, c'est ce qui se cache au fond de vous, ce que vous êtes capable de donner à une personne et à faire pour celle-ci. Il faut avant tout être qui vous êtes. Ne pas juger par un simple regard. Selon moi, la 4ème de couverture nous annonce donc la vérité "Il y a un peu de belle et un peu de bête en chacun de nous".

Bailey, lui, donne une belle leçon de vie. Il nous prouve que ce n'est pas parce que vous êtes handicapés ou autre, qu'il faut se replier sur soi, non, au contraire, il faut profiter de la vie et de tous les instants qu'elle vous offre, même si ce n'est que peu de chose, il ne faut rien regretter dans l'avenir. Il est exceptionnel et a ce côté à part.

Je me retrouve en Fern, j'ai su m'identifier. De se sentir en quelques sortes "à part" ou "en retrait" du reste des personnes de mon âge. De ne pas être assez bien. De plus, j'ai beaucoup aimé la relation qu'elle a avec Bailey, je ressens la même chose pour un de mes cousins. Ils ont une très belle relation et la fin m'a fendu le coeur.
Cependant, Ambrose reste le personnage dominant, on voit a travers lui la difficulté pour un soldat de revenir, d'avoir perdu ses amis au combat. Et que, la vie post-guerre est très complexe, et que, peut-être, d'un certain point de vue, la citation : "les plus chanceux sont ceux qui ne reviennent pas" s'avère être la réalité.


Un grand condensé d'émotions en 400 pages autour d'une version moderne de "la belle et la bête".


ma note : 4.5/5

4 commentaires:

  1. Ravie de voir que ce livre t'aies plu ! J'ai vraiment eu un coup de coeur pour la plume de Amy Harmon et c'est plaisant de voir qu'on a les même goûts :)
    Bonne lecture à toi en ce début de mois d'Octobre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs, je pense lire son autre roman "l'infini + un" du même auteur.
      Je suis totalement d'accord à propos de nos goûts, c'est plutôt agréable. En quelques sortes, on peut faire un peu plus confiance envers les avis de l'autre pour voir si cela peut, éventuellement nous plaire. :)

      Supprimer
  2. Ce livre est une merveille ! *_*
    C'était mon plus gros coup de coeur de 2015 et j'ai hâte de retrouver l'auteure avec L'infini + Un.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi bien aimé ce livre même si ce n'est pas un coup de coeur, j'attends toujours le livre qui me fera pleurer :D

    RépondreSupprimer