4.08.2016

❀ Before - Anna Todd ❀



    “Mais moi, je ne suis pas phobique social. Je n’aime pas les gens, c’est tout.”


        Couverture Before, intégrale, saison 1             


Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande : Nathalie, Molly, Melissa et Steph tiennent un rôle essentiel. 
Ce journal lui permet d'évacuer sa colère et d'analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme... peut-être pas si noire qu'il y paraît. Ce point de vue d'Hardin nous incitera-t-il à l'indulgence ? 
Car la vie n'a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu'un enfant ne devrait jamais vivre, sans l'amour de ses parents pour l'aider à le surmonter. La rage s'est emparée de lui et ne l'a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l'adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, même de lui-même. 
Jusqu'au jour où sa route croise celle de Tessa... 
Sera-t-il capable de l'aimer ?



On ne cessera de remarquer le succès phénoménal qu’à eux Anna Todd avec sa saga, que je n’ai d’ailleurs plus besoin de présenter. Petite anecdote, je n’ai pas lu After à sa sortie en format papier, mais bien avant, quand l’auteur publiait encore sur Wattpadd. Je me surprends encore à me tromper de prénom pour l’homme de la situation : Hardin (ou plutôt devrais-je dire Harry). Enfin, bref, entrons dans le vif du sujet.

Nous sommes projetés au tout début de la relation d’Hardin et Tessa, voir bien avant. En effet, le roman est découpé en deux parties distinctes et leur relation ne concerne que la 2nd. Cette fois-ci, nous ne sommes pas dans la tête de la demoiselle, mais plutôt dans celle du charmant monsieur (charmant tout est relatif !).
La première partie est une présentation de plusieurs personnages (Nathalie, Molly, Steph et Melissa) avant qu’elles ne rencontrent Hardin, probablement pour noter la nuance entre les deux. Les liens ne sont pas évoqués explicitement. Ce passage est donc une entrée en matière intéressante, loin d’être commun, malgré tout, je ne comprends pas bien qu’est-ce qu’elle fait là.


À travers les pages, on découvre Hardin sous un nouveau jour, on connaît réellement ses sentiments, il parait plus sensible, mais surtout, on sait tout ce qu’il lui passe par la tête et oh mon dieu comment ce garçon est complexe. Sérieusement, j’ai l’impression que lui-même ne réussit pas à se comprendre, ni à savoir pourquoi il fait ceci ou cela. Peu à peu, il tombe sous le charme de Tessa, sans qu’il ne s’en rende compte, mais surtout à sa manière à lui de l’exprimer.

L’une des choses qu’on apprend à ressentir envers lui, c’est un peu de tristesse, en effet, face à la haine, mais surtout à la colère qu’il ressent au plus profond de lui, comment peut-on réagir ?
Il attise curieusement notre empathie sans même la mériter entièrement.
Je pense préférer le point de vue d’Hardin à celui de Tessa, c’est un personnage tellement plus intéressant, j’aime essayer de la comprendre par tous les moyens possibles et inimaginables qui peuvent exister. Il a cette noirceur attrayante qui donne envie d’écouter son histoire.


Contrairement à After, Steph est immédiatement odieuse, elle n’aime pas Tessa et elle ne le cache pas à ses amis. Soyons honnêtes, c’est une garce.

Cependant, j’avoue que le fait de relire des passages qui étaient déjà présents m’a quelquefois dérangée, mais heureusement, il n’y avait pas que ça. Bon, c’est sur quoi est basé le roman, donc ça ne compte pas !
Le style d’Anna Todd reste le même, on arrive bien à le replacer parmi les autres, ça se lit facilement. On note quelques passages vulgaires, mais qui ne sont pas étonnant, quand on a lu les précédents romans.

Cela n’a rien à voir par rapport au premier tomer d’After. Celui-ci est… Je ne sais pas si on peut réellement parler de maturité, mais il y a une petite évolution : Before à ce côté noir, beaucoup moins niais. C’est donc un gros point positif, car les niaiseries et le romantisme de Tessa, au bout d’un certain temps, c’est blasant (et je n’ai pas lu tous les romans).

Je suis très curieusement de découvrir ce qu’Anna Todd pourrait nous offrir avec un nouveau contexte et une nouvelle histoire.

Si vous n’avez pas aimé After, je vous déconseille fortement de vous lancer dans ce récit. Before, est, selon moi, dirigé vers les fans, ceux qui ne veulent pas que la série s’arrête et qui ne demande qu’un petit bonus histoire de clôturer la boucle de nouveau.


Plus sombre et plus complexe qu’After.


6 commentaires:

  1. Superbe chronique Maurine ! J'ai lu les trois premiers tomes d'After donc je ne lirais pas Before toute suite, je préfère finir la saga avant mais j'ai été ravie de découvrir que tu avais lu After sur wattpadd avant que les livres sortent ! C'est super que tu aies été attiré par le contenu de l'histoire et non le succès qu'elle a eu :) Je t'embrasse !
    Alice alias Plume de Chat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord merci pour ton commentaire Alice :)
      Oui, c'est sûr que c'est peut-être mieux de le finir avant, même si Before ne te spoilera pas car le premier tome ne contient même pas le premier d'After (c'est pas bien clair ce que je dis là, mais bon, j'espère que tu m'as comprise). J'avoue que c'est une petite fierté, même vis-à-vis de l'auteur, de ce dire qu'on a connu l'histoire avant, mais surtout qu'elle plaît à autant de monde. De plus, Anna Todd à l'air d'être une personne formidable qui mérite tout ce qui lui arrive.
      gros bisou à toi.

      Supprimer
  2. Je ne suis déjà pas du tout intéressé par la saga After alors tu t'imagines bien que je ne lirais pas ces 2 tomes à pars ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai toujours pas lu After, même s'il est dans ma PAL depuis un moment...

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai toujours pas lu After. Pourtant, j'ai le tome 1 dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait d'accord avec le fait que ce livre ci est plus sombre que After et je trouve que c'est véritablement son point fort, j'avais peur que ce soit juste une redite du premier tome mais du point de vue d'Hardin, or, il nous éclaire d'avantage sur le comportement d'Hardin et sur son passé, même si j'aurai préféré que ce soit d'avantage développé. On verra bien dans le prochain tome.

    RépondreSupprimer